Les risques liés à l’assurance-vie.

Bien qu’étant l’un des meilleurs placements, l’assurance-vie comporte tout de même des risques. Le contrat d’assurance-vie est plus rémunérateur quand le risque est élevé. En quoi consistent ces risques et comment les limiter ? Cet article vous éclaire d’avantage sur le sujet.

Les types de contrats liés à l’assurance-vie

Intro : assurance-vie.eu

En fonction du type de contrat, varie les risques. On dénombre deux types de contrat en ce qui concerne l’assurance-vie. Il s’agit du contrat d’assurance-vie monosupport et du contrat d’assurance-vie multisupports.
Le contrat d’assurance-vie monosupport : c’est un contrat qui concerne un ou plusieurs fonds en euros. Il s’agit de produits comme les emprunts d’Etat ou encore les bons du trésor. Ce type de contrat d’assurance-vie, ne présente pas de risque en principe mais aussi les placements sont sûrs avec le capital garanti.
Le contrat d’assurance multisupport : en plus d’être adossé à un ou plusieurs supports comme le contrat d’assurance-vie monosupport, le contrat d’assurance-vie multisupport l’est également à des unités de compte. Egalement des produits financiers, les unités de compte se composent des parts de sociétés immobilières ou encore des parts ou actions de structures de placement collectif en valeurs mobilière. Les risques liés au contrat d’assurance-vie multisupport sont variables en fonction de l’arbitrage entre les diverses unités de compte.

Les risques présentés par les contrats de l’assurance-vie

Le principal risque courut en cas de contrat d’assurance-vie monosupport est le risque de faillite de l’assureur. Même si la faillite est véritablement rare il n’en demeure pas moins qu’elle peut arriver. En effet, ce cas de figure se présente généralement par la crise des dettes souveraines européennes qui l’accentue. Les conséquences sur les assureurs exposés à la dette proviennent du fait que certains pays européens font défaut et n’arrivent pas à satisfaire à leur engagement vis-à-vis des créanciers qu’ils ont. Toutefois, même si l’assureur venait à faire faillite, le capital de l’assuré est protégé par un fond de garantie. Il convient alors de bien identifier l’assureur vie à laquelle l’on souscrit.
En cas de contrat d’assurance-vie multisupport, le risque principal du contrat d’assurance-vie monosupport demeure mais à cela s’ajoute le risque lié aux unités de compte. Les marchés peuvent subir des variations en proportions importantes de la quantité des unités de compte ne garantissant pas le capital investi.

Limitation des risques liés à l’assurance-vie

Afin de limiter les risques par rapport aux contrats d’assurance-vie, il est conseillé de souscrire à plusieurs contrats d’assurances via divers assureurs. Dans ce cas, les placements ne seront que peu touchés en cas de faillite d’un assureur. Des possibilités de transfert de capital sur des supports moins risqués existent en cas de pertes avec l’assurance-vie multisupport. Il s’agit notamment du stop-loss qui réduit vos pertes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *